Brève histoire de l’Uruguay

Avant l’arrivée des Européens, le territoire de l’Uruguay était peuplé par les peuples Guaraní et Charrúas. Dans les années 1830, les Charruas ont pratiquement disparu après que les autorités aient décidé que ce peuple était inassimilables et devait ainsi être détruit pour ne pas nuire au développement d’un nouveau pays indépendant.

Ce sont les Espagnoles qui découvrent ces contrées en 1516, mais le territoire, jugé trop éloigné de la métropole, est laissé à l’abandon jusqu’à 1726, où la ville de Montevideo est fondée pour contrer l'expansion des Portugais qui ont fortifié quelques autres villages sur le territoire de l’Uruguay d’aujourd’hui, dont la ville la plus ancienne du pays, Colonia del Sacramento.
Au début du XIXe siècle la Banda Oriental (gentilé traduit comme « Région orientale » ou « Rive orientale »)  devient la scène des batailles pour l’indépendance et c’est José Gervasio Artigas, organisae les Orientaux dans le but d'obtenir l'indépendance des Provincias Unidas del Rio de la Plata (terres qui comprennent une bonne partie de l'Argentine et l'Uruguay). D’ailleurs, le contrôle du territoire uruguayen fait l’objet d’un conflit entre l’Argentine et le Brésil qui annexe la région en 1821 sous le nom de Provincia Cisplatina.

Mais le 19 avril 1825, le groupe nationaliste Treinta y Tres Orientales (« les trente-trois Orientaux ») conduit par Juan Antonio Lavalleja débarque sur la plage de La Agraciada et commence la guerre d'indépendance contre le Brésil. Cette guerre termine le 28 août 1828 par le Traité de Montevideo  et la première constitution de l’Uruguay est signée le 18 juillet 1830.

Entre 1839 et 1851, le pays connait une guerre civile nommée « Grande Guerre » entre  les Colorados, partisans de Fructuoso Rivera, et les Blancos, partisans de Manuel Oribe, s'affrontèrent. Les Colorados finissent par l’emporter.

Les premiers départements sont formés dès 1816 et le plus jeune date de 1885, c'est celui de Flores. Aujourd’hui l’Uruguay est divisé en 19 départements  dirigés par un intendant qui est élu pour 5 ans au suffrage universel direct.

De 1903 à 1920, l'Uruguay connaît une période de prospérité sous la présidence de José Batlle y Ordóñez et est surnommé la « Suisse de l'Amérique » (Suiza de América). À partir de 1959, l'Uruguay est frappé de plein fouet par une économique et sociale, puis politique qui mène finalement à une guerre de guerrilla urbaine. Aujourd’hui, les anciens guerrilleros sont au pouvoir, même si ils sont arrivés à la tête du pays par la voie démocratique, la population ayant voté pour le Front Large dont ils font partie.

murs colonia del sacramento

Murs des fortifications de Colonia del Sacramento, la plus vieille ville du pays. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

paseo st miguel

Paseo San Miguel (passage Saint Miguel)  dans le quartier historique de Colonia del Sacramento. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

port de colonia

Zone portuaire de Colonia. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

embouchure de la rivière de la plata

Ebouchure de la rivière de La Plata, où l'Uruguay moderne était né. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

san martin

Monument à San Martin, libérateur de l'Amérique du Sud de la dépendance espagnole. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Lire aussi :

Partager|