Trois heures de sommeil seulement en l’an 2000
France Journal, vendredi, 14 juillet 1967

Le professeur Silbermann qui donnait récemment une conférence devant l’académie protestante à Arnoldshain, dans le Taunus, a surpris son auditoire en lui exposant sa vision de l’avenir.

En l’an 2000, a déclaré l’éminent sociologue, nous nous contenterons vraisemblablement de deux ou trois heures de sommeil par nuit.

Le gain de temps ainsi obtenu est énorme : si on le rapporte à l’espérance de vie moyenne de l’homme, nous pourrons d’ici une trentaine d’années vivre 25 ans de plus !

Par ailleurs, les progrès de la médecine, et plus particulièrement de la gérontologie, nous permettrons de devenir centenaires. L’homme, prophétise le sociologue allemand, possédera une énergie et une santé qui lui permettront de continuer à exercer son métier jusqu’à 80 ans.

Si l’on en croit le professeur Silbermann, la femme sera devenue – de facto – l’égale de l’homme et assumera dans tous les domaines les mêmes responsabilités et les mêmes tâches que les représentants du « sexe fort ». Quant aux privilèges des femmes, nous aurons peut-être des surprises…

Le professeur Silbermann est persuadé que l’enseignement dans les écoles et collèges va subir de grandes transformations par suite de la pénurie de personnel et de l’évolution démographique.

Dès 1970, il faudra faire appel aux films et aux émissions de télévision pour éduquer les enfants. Si le professeur Silbermann se montre prudent dans ses prédictions, il partage avec d’autres savants la conviction que l’éducation et la culture joueront à l’avenir un rôle social bien plus important que l’acquisition de biens matériels.

Selon le sociologue, l’essor économique va se poursuivre en Allemagne comme dans les pays européens voisins. Vers les années quatre-vingts (du XXe siècle) nous aurons probablement la semaine de trente heures. Notre mode de vie aura aussi subi de grands changements.

Les mères de famille n’auront plus tellement à se préoccuper des repas. Tout sera simplifié. On fera son marché une fois par semaine et les dépenses consacrées à l’achat des denrées alimentaires seront peu élevées grâce à un nouveau mode d’alimentation : plats concentrés, aliments lyophilisés, etc.

La vision que le professeur Silbermann a fait de l’avenir n’est pas qu’optimiste. En l’an 2000, les relations humaines seront placées sous le signe de l’isolement des individus. Même au sein de la famille, les liens se seront relâches et de nouveaux problèmes vont se poser. Les loisirs vont tenir une grande place en l’an 2000 et les dépenses consacrées aux distractions vont augmenter de 50%.

Vers 1985, estime le sociologue, la vie de chaque individu se déroulera en trois étapes : il consacrera le premier tiers de sa vie à sa formation, le second au travail professionnel et le troisième au repos : il pourra jouir enfin du fruit de son travail.

Par I. Ulrich

noël décorations

En 2000, tout sera simplifié et les dépenses consacrées aux distraction augmenteron5 de 50% (professeur Silbermann, 1967). Illustration :  Christmass Lights and Decorations par © Megan Jorgensen

Lire aussi :

Partager|