Thérapeutiques sociales

Méthodes de traitement ayant pour but de favoriser la réinsertion des malades dans la réalité et de les aider à réintégrer dans une vie de groupe.

Elles comprennent l’ergothérapie, les thérapeutiques occupationnelles, l’éducation professionnelle, les thérapeutiques de groupe.

L’éducation professionnelle s’adresse à tous les inadaptés professionnels, qu’ils soient des infirmes physiques ou mentaux ; elle se propose de leur apprendre un métier qui, dans le présent, leur offre les avantages de l’érgothérapie et qui, à leur sortie de l’hôpital, leur permet un reclassement social satisfaisant. Des centres spéciaux d’apprentissage ont été organisés en fonction des infirmités ou en fonction des techniques. Ils sont trop rarement complétés par des « ateliers protégés » destinés aux sujets qui, sans être capables d’un rendement normal, peuvent cependant éviter de tomber dans l’oisiveté dévalorisante.

Les thérapeutiques de groupe utilisent comme agent thérapeutique le dynamisme d’un groupe humain judicieusement organisé et dirigé ; elles entrent empiriquement en jeu dans les groupes familiaux, scolaires, professionnels, militaires, sportifs, etc., aboutissant, suivant le climat qui y règne, à des résultats excellents ou désastreux. Cette notion de climat ou d’atmosphère joue un rôle capital dans le rendement thérapeutique des hôpitaux psychiatriques, des cliniques privées, des centres de rééducation ; elle explique l’importance que l’on accorde aujourd’hui à la politique de l’ « open door », à la lutte contre les cloisons étanchés entre les sexes, à l’admission de de visiteurs ou de « volontaires » qualifiés dans les services fermés, etc. Les psychodrames permettent aux psychopathes ou aux enfants inadaptés d’exprimer, matérialiser leurs conflits et de s’en libérer. Les discussions de groupe agissent d’une manière analogue, lèvent souvent des résistances tenaces, apaisent les tensions de groupe lorsqu’elles sont dirigées par un médecin averti. Lorsqu’elles réunissent des familles (en particulier des parents d’enfants caractériels), elles précisent les difficultés rencontrées, soulignent les erreurs éducatives, montrent la voie à suivre pour aider à la réadaptation. Le sociodrame (Moreno) est utilisé pour résoudre les problèmes de groupe dans les collectivités professionnelles, politiques, raciales, religieuses, etc.

H. Aubin

tristesse

« La littérature ne possède aucune valeur thérapeutique. Un temps, elle peut nous anesthésier, elle ne nous guérira pas de nos plaies et blessures. » (Christian Authier, Écrivain français. Une si douce fureur). Image : © Megan Jorgensen

Pour en apprendre plus :

Partager|