Libido

La Libido est le terme détourné par Freud de son sens classique, noble, de Volupté en général (Libido sciendi, dominandi des Pères de l’Église) pour désigner l’élan de la sexualité, l’énergie sexuelle.

Sorte d’instinctivité, non exclusivement attachée au fonctionnement des organes sexuels, ou d’aimance – concept plus philosophique que biologique.

Dans la théorie « pansexualité » de Freud, la sexualité est la puissance émanée d’un « instinct de vie » (Eors) s’opposant à un « instinct de mort » ou de destruction de l’individu par lui-même. Pour les psychanalystes freudiens, tout ce qui a trait à la Libido, à la qualité d’être « libidinal » (objet libidinal, choix libidinal, etc.)

Il tend à tomber en désuétude en psychanalyse contemporaine, qui considère de plus en plus la sexualité comme un secteur essentiel du comportement de l’individu total et singulier, le comportement étant conçu objectivement à la manière des behavioristes (v. Psychanalyse).

A. Hesnard

libido

L'absence de libido figure dans la liste des troubles psychiatriques … L'asexualité est pour les psychiatres un quatrième sexe. (Thomas Abercorn, pseudonyme d'un journaliste scientifique français). Image : © Megan Jorgensen

Pour en apprendre plus :

Partager|