Indifférence

L’indifférence est un état de neutralité affective dans lequel le sujet n’éprouve plus aucun sentiment au contact du monde extérieur et ne manifeste plus aucune réaction aux situations. Sa physionomie, son habitus, sa gestuelle restent inexpressives et traduisent le désintérêt. Cependant, les facultés proprement perceptives et intellectuelles peuvent rester intactes.

Cet état se rencontre dans toutes les démences ; il est un des premiers signes de la démence précoce en particulier. Il existe également dans les états confusionnels et certains états dépressifs où domine l’inhibition.

À côté de cette indifférence vraie, il existe des états d’indifférence apparente où le sujet, ayant perdu le contact affectif avec l’ambiance, est claustré dans sa vie intérieure et se trouve incapable d’extérioriser sa sensibilité, souvent très vive d’ailleurs : c’est l’autisme, élément fondamental de la schizophrénie, ébauché déjà dans la constitution schizoïde.

Th. Kammerer

indifference

Le pire pêché envers nos semblables, ce n'est pas de les haïr, mais de les traiter avec indifférence ; c'est là l'essence de l'inhumanité. (George Bernard Shaw, dramaturge et écrivain britannique). Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|