Hallucinose

Ce terme a, selon les auteurs, diverses significations :

1) Pour les uns (H. Claude et H. Ey), il désigne toute hallucination reconnue, au moment même où elle se produit, comme un phénomène anormal : le sujet critique son trouble et il ne croit pas à la réalité de l’objet représenté. A vrai dire, cette critique parfois n’est pas immédiate, soit qu’il y ait eu un très léger trouble de la conscience (l’hallucinose tend alors à devenir une hallucination), soit que l’objet représenté ait pu logiquement exister (par exemple audition d’un sifflement, vision d’une lueur, d’un animal familier).

2) Pour les autres (Wernicke, Dupré), l’hallucinose est un délire hallucinatoire.

3) Hallucinose pédonculaire (J. Lhermitte, Van Bogaert). Il s’agit d’un défilé d’images uniquement visuelles, multiples, mobiles, colorées, en relief, représentant des personnages, des animaux; parfois le sujet reconnaît qu’il s’agit de visions, mais le plus souvent, il se trouve dans un état voisin de l’état de conscience onirique; il peut même être franchement confus. L’hallucinose évolue par paroxysmes qui apparaissent généralement à la tombée de la nuit et durent quelques instants, rarement plusieurs heures, voire un jour ou deux. Elle traduit une lésion de la calotte des pédoncules cérébraux (au voisinage, par conséquent, des centres du sommeil), de nature vasculaire ou toxi-infectieuse le plus souvent; elle est rarement produite à l’était par les processus tumoraux.

J. – M. Sutter.

ovni

« Les OVNI sont des hallucinations collectives provoquées par des extraterrestres. » (Jacques Bergier, écrivain et ingénieur français). Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|