Conflit

Le conflit psychique est l’opposition entre deux systèmes de tendances affectives : d’une part, pulsions instinctives, inclinations, élans passionnels, etc., et de l’autre, tendances de même nature mais contradictoires (ou incompatibles dans leur achèvement) ou exigences culturelles (convenances, morale, obligations sociales). Il s’agit souvent, en apparence, d’opposition du sujet à des interdictions extérieures; mais dès que le jeune individu est devenu une personne morale et sociale, les barrières éthico-sociales sont intéressées et le conflit est interne.

Les causes dites « morales » des névroses et des psychoses non organiques peuvent, presque toujours, s’exprimer en termes de conflit : conflit de la personnalité consciente et des tendances pour elle irrecevables et qui sont, de ce fait, plus ou moins « refoulées »; conflit des tendances infantiles contre adultes, égoïstes contre sociales, naturelles contre culturelles. Mais certains états psychonévropathiques, d’étiologie principalement réactionnelle, dont les conflits se laissent facilement deviner, sont parfois appelés « conflictuels ».

L’analyse de conflits enchevêtrés d’une psychonévrose éclaire sa psychogenèse, que révèle principalement la méthode psychanalytique.

A. Hesnard

witches magic

« Pour le révolutionnaire, c'est toujours le même éternel conflit entre la morale individuelle et la morale collective. » (Madeleine Ouellette-Michalska, romancière québécoise, Le Dôme. Image : © Megan Jorgensen

À lire également :

Partager|