Clinomanie

Recherche obsédante du lit ou de la position couchée.

Le clinomane ne doit pas être confondu avec le grabatoire.

La clinomanie, appelée aussi « manie lectuaire », est une obsession assez rare dans laquelle la psychanalyse voit une régression vers le comportement de l’enfant au berceau ou même une tentative de retour au sein maternel.

A côté de cette forme « pure » de clinomanie obesessionnelle, il existe tout un lot assez disparate de malades qui restent indéfiniment confinés au lit : on y trouve des psychathéniques hypocondriaques invoquant des « vertiges » sans support organique, une faiblesse que dément leur état général, une maladie de cœur, un état douloureux généralisé ; d’autres sont des hystériques ; d’autres encore des mythomanes désireux d’attirer l’intérêt et la sollicitude de leur entourage ou de grands égocentristes qui ont définitivement renoncé à toute conduite sociale productive ; parfois, enfin, c’est à la suite d’une maladie authentique, généralement longue et pénible, que la clinomanie s’installe par un processus de persévération.

J.-M. Sutter

clinomanie

La clinomanie est la tendance de certaines personnes, en général atteintes de neurasthenie, à garder le lit. Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|