Anticipation

Mouvement par lequel l'homme vit son avenir. L'anticipation n'est pas la simple tentative de prévision par laquelle nous cherchons souvent à deviner ce qui va advenir: elle comporte la préparation et déjà l'ébauche de l'action future, l'orientation par le sujet de son action présente pour diriger en sa faveur le cours ultérieur des événements.

Essentiellement relative à l'individu lui-même, elle est la conduite par laquelle sans cesse il se projette dans la part non encore réalisée de son existence.

L'anticipation normale est tissée d'éléments intellectuels, logiques (prévision de l'avenir en fonction des données de la situation présente et des lois qui peuvent en gouverner l'évolution), et d'éléments irrationnels centrés sur les mouvements de l'affectivité.

Instinctivement, nous établissons ou plutôt nous éprouvons un certain rapport de forces entre nous-mêmes et le monde extérieur; si ce rapport penche en notre faveur, notre anticipation prend un aspect positif: nous faisons front ou nous partons à la conquête ; dans le cas contraire nous sommes conduits à l'une des formes négatives: repli, fuite, diversion, scotomisation. Mais l'anticipation n'est pas seulement positive ou négative: elle se définit encore par le niveau auquel elle se déploie et qui est précisément le niveau de vie et de conscience morale de l'individu dans l'instant considéré: au niveau le plus bas, l'existence ne s'élève pas au-dessus de ses composantes biologiques et instinctives et l'anticipation s'oriente vers la satisfaction des besoins ou des désirs les plus élémentaires.

Plus haut est atteint le niveau de l'hédonisme, puis celui où l'être vise à se réaliser en tant que personne, celui enfin où il transcende son individualité pour s'élever jusqu'au social et enfin au surnaturel.

En pathologie mentale, l'anticipation porte de façon directe l'empreinte de la maladie. Le sujet peut être capable de reconstruire correctement son passé, d'ordonner son action présente en fonction d'habitudes, d'automatismes, de pressions extérieures qui sont autant de facteurs de normalisation; mais, dans la façon dont il vit son avenir, on découvre immanquablement la marque du pathologique et chaque structure mentale a son style particulier d'anticipation.

J.-M. Sutter

fairytaile lady

« La littérature anticipe toujours la vie. Elle ne la copie point, mais la moule à ses fins.  » (Oscar Wilde, La Décadence du mensonge). Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|