Le Panama

Quelques données

Le Panama est une république présidentielle et parlementaire. La population du pays est d’environ 4 millions d’habitants dont environ un million habitent la capitale même qui s’appelle, elle-aussi, Panama (ciudad de Panama en espagnol et Panama City en anglais).

Les membres du gouvernement sont nommés par le Président. Le pouvoir législatif est représenté et exercé par le parlement monocaméral qui est composé de l'Assemblée Nationale. La seule chambre est renouvelée tous les cinq ans. L`Assemblée nationale du Panama compte 72 sièges.

Autorité judiciaire : dix juges composent la Cour Suprême de Justice de la République.

Le pays se divise en neuf provinces, trois territoires autonomes indiens qui s’appellent « comarques » et 74 municipalités. Les neuf provinces du Panama sont les suivantes : Bocas del Toro, Chiriquí, Coclé, Colón, Darién, Herrera, Los Santos, province de Panama et Veraguas.

Les cinq comarques ou territoires autonomes indigènes sont Emberá, Kuna de Wargandí, Kuna de Madugandí, Ngöbe-Buglé et Kuna Yala (San Blas).

Le Panama limite avec la Colombie (225 kilomètres) et le Costa Rica (330 kilomètres). Le pays est entouré par la mer des Caraïbes, du côté de l’océan Atlantique et par l’océan Pacifique.

Pour ce qui est des revenus du pays, les principaux produits du secteur primaire sont ; les fruits (bananes, oranges, etc.), le maïs, le riz, le maïs, le café, les légumes, le sucre de canne. On y élève du bétail, on pêche des crevettes, on produit du bois de construction.

Le Panama possède des gisements du cuivre et de l’or, mais ces ressources naturelles sont limitées.

Les revenus principaux proviennent toutefois du canal du Panama, contrôlé par les États-Unis jusqu’en 1999, ainsi que grâce au fait que le Panama fait partie des pavillons de complaisance. De cette façon, toutes ou presque banques transnationales et compagnies financières ont établi leurs sièges ou succursales dans la capitale du pays.

La monnaie nationale est le balboa, mais seules les pièces circulent. La monnaie papier du Panama est le dollar des États-Unis, ainsi la plupart des ressortissants d’autres pais et touristes n’utilisent jamais la dénomination officielle de la divise.

Pour la composition ethnique, les blancs, originaires d’Espagne, les noirs, originaires d’Afrique (communément appelés Congos) et les Indiens. Les blancs et les noirs se sont beaucoup mélangés et ont contribué au métissage de la population. Jusqu’à ce jour, les Indiens se mélangent avec les autres très rarement.

L’espagnol est la langue officielle du Panama, mais un grand nombre de Panaméens maîtrise l’anglais ou au moins le parle, du fait des liens étroits, tant politiques qu'économiques, entretenus avec les États-Unis. Le français et la culture francophone cependant, brillent par son absence, même si l’Alliance française y est présente et de plus en plus de nouveaux arrivants du Québec et des pays européens francophones s’y établissent.

ligne panama

Les tours de la ville de Panama. Photo : © Univers.grandquebec.com

belisario porras

Monument à Belisario Porras (1856-1942), président du Panama de 1912 jusqu'en 1924 (il a gagné les élections trois fois). au centre du parc qui porte son nom (entre rues 33 et 34 et avenues Cuba et Peru). Photo : © Univers.grandquebec.com

autobus interurbain

L'intérieur d'un autobus interurbain. Le pays est accessible par voie terrestre à partir du Costa Rica. Il n'existe cependant pas de lien terrestre avec la Colombie. Photo : © Univers.grandquebec.com

soleil du panama

Le Panama compte 2,857 km de littoral et de belles plages, ainsi, on peut y bronzer un peu partout. Photo : © Univers.grandquebec.com

banlieue de panama

Ville de Savoir, une banlieue de la ville de Panama. Photo : © Univers.grandquebec.com

eglise carmen, panama

L'église de Carmen, l'une des églises les plus belles de l'Amérique latine. Avenue Manuel Espinoza B. Photo : © Univers.grandquebec.com

plages du panama

Le pays reçoit plus de 250 jours de soleil par an, mais la saison de pluies est également assez longue. Photo : © Univers.grandquebec.com

foret tropicale

Les forêts tropicales sont omniprésentes et continuent à envahir les territoires défrichés. Photo : © Univers.grandquebec.com

autoroute interaméricaine

L'autoroute Interaméricaine traverse le pays, reliant la capitale au Costa-Rica. Photo : © Univers.grandquebec.com

base clayton

Quartier Clayton, maisons familiales des employés et soldats de l'ancienne base militaire des États-Unis. Photo : © Univers.grandquebec.com

Siège du Programme alimentaire mondial dans la Cité du Savoir, une belle banlieue de la capitale. Photo : © Univers.grandquebec.com

arnulfo arias

Monument imposant à Arnulfo Arias (1901-1988), président du Panama à de trois occasions (1940-1941, 1949-1951 et 1968). Photo : © Univers.grandquebec.com

Plage Punta Estero à Santa Catalina. Vidéo : © Univers.grandquebec.com

Partager|