La colombe de la paix

La Ville d’Hiroshima, notamment, le secteur de l’Île d’Honshu, du Japon, a créé La Colombe de la paix. Cette sculpture représente une colombe, symbole reconnu de la paix. Chaque année, le 6 août, le maire de Hiroshima lit la Déclaration de la paix et le tout est suivi de l’envol d’un millier de colombes, qui portent les vœux de paix vers les cieux.

La colombe est présentée dans les mains d’une personne et on peut voir son ombre au sol. Former des ombres qui représentent des animaux est un jeu traditionnel encore prisé des enfants au Japon. Les citoyens de Hiroshima croient que cette œuvre peut sensibiliser les gens à l’importance de la paix pour la Ville de Hiroshima, qui a vécu un bombardement atomique.

En présentant une colombe comme symbole de la paix, avec des mains qui jaillissent de la terre, Hiroshima souhaite faire part de son désir sincère pour un monde de paix, où tous les peuples se donneront la main malgré les différences nationales et culturelles.

Les colombes forment, avec entre autres les pigeons, le groupe des columbidés, une famille qui renferme au moins 335 espèces d’oiseaux. Deux proches cousins de ces oiseaux, le dodo et le dronte de Rodrigues, sont disparus de l’île Maurice et de l’île de Rodrigues, au large de Madagascar, quelques dizaines d’années après que des colons européens y eurent mis le pied.

L’idée de faire de la colombe et du rameau d’olivier des symboles de la paix est venue du récit de l’arche de Noé : c’est en effet une colombe qui est venue lui annoncer, une branche d’olivier dans le bec, que le déluge était terminé.

colombe

Une colombe symbolise la pays, avec des mains qui jaillissent de la terre. Photo : © Lucie Dumalo

peace dove

Cette œuvre devrait sensibiliser les gens à l’importance de la paix pour la Ville de Hiroshima, qui a vécu un bombardement atomique. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Partager|