Cheval blanc d’Uffington

Avec ses 123 mètres de long, l’extraordinaire Cheval blanc d’Uffington se détache en contrebas des ruines du château d’Uffington dans le comté d’Oxfordshire en Angleterre. Creusées à même une colline de craie, ses lignes blanches élégantes rappellent l’art celtique dans sa particularité d’évoquer le mouvement de façon épurée.

On raconte que cette silhouette chevaline était désherbée tous les sept ans, au moment du solstice d’été. N’étant visible que du ciel, elle constitue l’un des géoglyphes les plus importants et les plus anciens. Une étude récente, menée par des scientifiques de l’Oxford Archaeological Unit, fait remonter ses origines aux environs de l’an 1000 av. J.-C. Sa similitude avec le dessin ornant des pièces de monnaie antiques suggère qu’elle ait été réalisée par les Celtes.

Bien que la tradition locale voie dans cette représentation l’image d’un dragon, l’hypothèse la plus vraisemblable est celle d’une gravure dédiée au culte d’Epona, déesse des chevaux dans la mythologie celtique gauloise.

uffington cheval blanc

Cheval blanc d'Uffington. Photo : Univers.GrandQuebec.com

Partager|