Disparaître dans la nature

Typique de cette région du monde, le caméléon casqué (Chamaeleo calyptratus), d’ordinaire assez paisible, supporte très mal qu’un autre caméléon se place en face de lui. S’il se sent intimidé, il change brusquement de comportement : il change de couleurs jusqu’à prendre des teintes très vives, il gonfle les flancs, il ouvre la gueule et souffle jusqu’à ce que l’un des deux, dominé, décide de partir.

Les yeux  du caméléon peuvent pivoter de façon indépendante sur presque 180 degrés et regarder dans deux directions à la fois. Quand ses yeux repèrent une proie (les caméléons se nourrissent d’insectes), leurs deux yeux se concentrent sur elle. Ils l’attrapent grâce à leur langue très agile, très collante et très longue, qui peut atteindre une fois et demie la longueur totale de leur corps.

Situé à l’ouest de l’Arabie Saoudite, le Yémen, connu surtout pour ses grandes plaines arides, compte pourtant une faune et une flore riches. En fait, on trouve au Yémen environ 1800 espèces végétales. Le Yémen recèle plus de 360 espèces d’oiseaux.
Précurseur dans la culture du café, le Yémen en fut le seul exportateur jusque vers 1750. Cependant la plante la plus prisée des Yéménites demeure le qat, dont les feuilles procurent un effet euphorisant et stimulant.

Des forêts du Yémen, autrefois luxuriantes, ne subsistent que quelques groupes d’arbres en bordure des rivières.  Son littoral regorge de crevettes, de langoustes, de crabes, de concombres de mer et de méduses. Victimes de la chasse, les mammifères sauvages (léopards, antilopes, gazelles) ont disparu. Restent les bêtes domestiques : chameaux, chèvres, dromadaires, bœufs, chiens, chats et ânes. Parmi les 40 espèces de serpents, 14 sont venimeuses. Les autres reptiles (gecko, varan) sont beaucoup plus paisibles.

camaleon

Le caméléon casqué, d’ordinaire assez paisible, supporte très mal qu’un autre caméléon se place en face de lui. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Partager|