Lettonie

La République de Lettonie est un petit pays situé sur la rive orientale de la mer Balte, en Europe du Nord. D’une superficie totale de 64 597 kilomètres carrés, ce pays ne se classe qu’au 121e rang des pays du monde par leur superficie. Le pays compte environ 2 500 000 mille habitants, soit il occupe 137e place au monde.

L’indépendance de la République de Lettonie a été proclamée le 18 novembre 1918. À cette date, le pays s’est libéré de la Russie dont le territoire faisait partie depuis le début du XVIIIe siècle, après une série de guerres d’expansion menées par la Russie à l’époque.

En fait, le territoire de la république actuelle avait appartenu pendant longtemps aux chevaliers allemands de l’Ordre de Livonie et l’influence allemande se sent jusqu’à nos jours dans la langue, dans les traditions (religion luthérienne, contes et légendes, noms des personnes et des municipalités, la cuisine, etc.), même si les Lettons préfèrent de se définir comme un peuple distincte ce qui n’est que très vrai. D’autres influences culturelles sont dues aux temps de l’appartenance à l’URSS, à la présence des minorités russe, polonaise, juive, etc.

Dans le pays, Jacob, le duc de la Courlande, avec la capitale à Riga, comptait entre les pays européens les plus développés. Le pays avait même deux colonies ultra-mer : La Gambie en Afrique (cédée à la France) et Tobago en Amérique du Sud, prise plus tard par l’Angleterre.

Au cours de la guerre civile en Russie, les divisions militaires lettonnes ont joué un rôle décisif aidant les communistes à prendre le pouvoir, en réponse de la promesse des bolcheviks de concéder l’indépendance à la Lettonie une fois les révolutionnaires au pouvoir, une promesse qu’ils ont tenu en 1918. Peu importe, en 1940, les troupes soviétiques ont occupé le pays conformément au traité Molotov-Ribbentrop signé entre l’URSS et L’Allemagne de Hitler.

En 1941, au début de la guerre entre l’URSS et l’Allemagne nazie, l’armée allemande a occupé ce territoire et a été accueillie avec espoir et en tant que libératrice par une très large majorité de la population (il en a été de même sur tous les territoires soviétiques envahis durant les premiers mois de l’occupation allemande). Cet accueil a été dû au régime de terreur des communistes. Pourtant, un certain nombre de policiers au service des Allemands se charge de faire disparaître les Juifs.

À la fin de la guerre mondiale, un grand nombre de familles lettones trouvent refuge en Suède, aux États-Unis, au Canada et en Australie.

Après la réoccupation soviétique, la lutte armée par les maquisards lettons continue jusqu’à la mort de Staline en mars 1953. Grosso modo, suite à la répression soviétique, la culture lettone fut plus diffusée après-guerre en dehors de Lettonie qu'en Lettonie-même.

La Lettonie est divisée en quatre régions historiques: Zemgale au sud ; Kurzeme à l'ouest ; Latgale au sud-est ; Vidzeme au nord. Le pays est divisé en 110 municipalités (chacune regroupant quelques villes et villages voisins) et 9 villes au statut spécial de la ville républicaine.

Aujourd’hui, le pays est bordé par la Lituanie au sud, par l’Estonie au nord, par la Russie à l’est et par la Biélorussie et au sud-est.

La Lettonie est un État membre de l’Union européenne.

statue de la liberté riga

Le canal historique de Riga et la statue de la Liberté au centre de la ville. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

panorama riga

Vue panoramique de la capitale. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

vue sur la ville de riga

Riga, la capitale de la République lettonne est considérée l'une des plus belles villes au monde. Photo : © Zvi Kaplan

sinagogue de riga

Les religions traditionnelles enracinées au pays depuis des siècles y vivent ensemble paisiblement. On aperçoit une synagogue et une église protestante côté à côté au coeur de Old Riga. Photo : © Zvi Kaplan

cafeteria la muta

Cafeteria La Muta à Riga. Photo :

Voir aussi :

  • Riga, la capitale de la république
  • Tour Radio et TV de Riga
Partager|