Vielle ville de Jérusalem

La Vieille ville de Jérusalem est complètement ceinturée de murailles qui datent du XVIe siècle.

On y trouve un grand nombre de monuments religieux et historiques : le célèbre Mur occidental, connu aussi comme Mur des lamentations; la mosquée Al-Aqsa ; le dôme du Rocher, l’église du Saint-Sépulcre et d’autres lieux historiques. D’ailleurs, de nombreux sites archéologiques existent à Jérusalem, dont la Cité de David, les Étables de Salomon et d’autres.

Jérusalem, c’est une ville sacrée pour les trois grandes religions monothéistes du monde. En effet, les Juifs la considèrent comme une incarnation du royaume de la gloire de David et du temple de Salomon, la capitale éternelle du peuple juif. Selon le Talmud, Jérusalem posséderait neuf des dix beautés descendues sur terre.

Pour les chrétiens, c’est la ville où Jésus passa ses derniers jours sur terre et fut crucifié, le site de la Cène, de la Crucifixion et de la Résurrection. Pour les musulmans, c’est Al Qouds, la cité où Mahomet serait monté au ciel sur son destrier, la troisième ville sainte après La Mecque et Médine.

Que ce soit par son symbolisme puissant et durable ou par la qualité de sa lumière, trois mille ans après que David en eut fait sa capitale, nulle autre ville sur terre ne possède telle capacité d’émouvoir et enflammer l'imagination.

Tous les lieux sacrés de la vieille ville, les synagogues, les églises et les mosquées sont facilement accessibles. Mais, l'âme de la ville est plus insaisissable. La prière est au centre de la vie quotidienne, surtout dans les communautés religieuses et c’est cette ambiance de la vieille ville qu’on ressent à chaque moment.

À tout moment, en effet, la Grande Histoire surgit des étals animés des marchands : des colonnes romaines se dressent dans le coin d'une boucherie ; des enfants s’amusent avec les jeux vidéo sous les arches byzantines ; un atelier de menuisier fait partie d'un palais datant des temps des croisés. Des chiffres romains sont inscrits sur ce linteau ? C'est l’œuvre d'un légionnaire de Titus. Une corniche ondulée orne une maison ? Les Mamelouks en sont  responsables. Nul besoin d’être un expert pour remarquer tous ces détails : il suffit de garder les yeux ouverts pour les découvrir et apprécier à sa juste valeur.

cafes

Les meilleurs points d’observation sur la ville sont les cafés extérieurs de la porte de Jaffa, les marches qui mènent à la porte de Damas, ou le Mur occidental. Photo : © Zvi Kaplan

crypte de jérusalem

Tunnels du Mur occidental. Photo : © Zvi Kaplan

lampe de jérusalem

On y aperçoit des vestiges des siècles révolus. Photo : © Zvi Kaplan

arbre centenaire

Arbre centenaire sur les une rue de la vieille ville. Photo : © Zvi Kaplan

chevaliers à jérusalem

Les antiquités proposées dans la rue sont rarement contrefaites. On en déterre tellement qu'il n'est pas nécessaire de les copier. Mais ce que ces kiosques vendent n'est pas de la plus haute qualité. Photo : © Zvi Kaplan

brocanteurs à jérusalem

Pour acheter de vieilles pièces de monnaie, des poteries antiques, des objets de verre, allez chez les brocanteurs agréés. Photo : © Zvi Kaplan

agents de change à jérusalem

À Jérusalem, les agents de change agréés sont fiables et offrent tous à peu près le même taux de change, ce qui n'est pas le cas des individus qui vous font signe au coin des rues. Photo : © Zvi Kaplan

jardin du mont sion

Signalons, parmi eux, les jardins du mont Sion, un parc situé entre les deux mosquées de la colline du Temple et la place ensoleillée Batei-Machasei, qui se trouve devant la maison Rothschild. Photo : © Zvi Kaplan

crypte ancienne jérusalem

Un grand nombre de brocanteurs sont hébergés par des cryptes anciennes. Photo : © Zvi Kaplan

clés de jérusalem

Cette porte aurait été construite aux temps des mameloukss. Photo : © Zvi Kaplan

murs de la mosquee el Aqsa

La mosquée el-Aqsa et la vieille ville. Photo : © Zvi Kaplan

Partager|