Mission russe de Jérusalem

Située à côté du Vieux-Jérusalem, la Mission russe de Jérusalem se déploie sur une surface d’environ sept hectares et comprend la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité, les bâtiments de service de la Mission, ainsi qu’un nombre d’édifices construits pour accueillir les pèlerins russes-orthodoxes de Terre Sainte.

C’est en 1847 qu’une première mission ecclésiale russe est envoyée à Jérusalem par l’archimandrite Porphyre. Mais le gouvernement de l’Empire ottoman qui administre la Palestine à l’époque, ne reconnait pas cette mission chrétienne orthodoxe. Les représentants de l’église russe passent environ 6 ans à Jérusalem pour rentrer en Russie au début de la Guerre de Crimée.

En 1857, la Sublime Porte reconnaît le droit de la religion orthodoxe d’être représentée sur la Terre Sainte par une mission qui s’y établit finalement le 31 janvier 1858. Ensuite, les Russes font construire le complexe de leur mission. La Société impériale orthodoxe de Palestine est fondée à cette fin en 1860 dont les activités la gestion est menée par l’archimandrite Antonin (1817-1894).

Pas moins de soixante-dix bâtiments religieux et hospitaliers furent construits dans ce secteur, mais toutes les églises russes furent fermées par les autorités turques au début de la Première guerre mondiale. Le personnel de la Mission orthodoxe fut alors expulsé et les bâtiments confisqués par les soldats turcs.

Plus tard, pendant le Mandat britannique, les Britanniques y installent quelques services de leur  administration, par exemple, la Mission Sainte-Marie est transformée en prison. Après la fondation de l’État d’Israël, tous les bâtiments passent aux mains de l’URSS qui les vend en 1964 (exception faite de la cathédrale et d’une maison de la Mission) au gouvernement d’Israël pour 3,5 millions de dollars (la transaction est menée par Golda Meir l’ambassadeur soviétique Mikhaïl Bodrov). La Mission Saint-Benjamin, la Mission russe de Nazareth, ainsi que quelques terrains à Haïfa, Afoula, Ein Kerem et Kafr-Kanna passent ainsi à l’État d’Israël. En septembre 2008, le gouvernement d’Israël rend à la Russie le bâtiment de l’hôtellerie orthodoxe russe Saint-Serge connu aussi comme Mission Saint-Serge de Jérusalem.

Aujourd’hui les activités missionnaires et d’accueil de l'orthodoxie russe en Terre Sainte sont le fait de deux églises orthodoxes russe qui ont retrouvé l’unité canonique en 2007 (l’Église orthodoxe russe de Moscou et l’Église orthodoxe russe hors frontières).

cathedrale de sainte trinité

La cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité et la porte d'entrée de la mission russe. Photo : © Zvi Kaplan

tour de la mission st serge

Tour de la mission Saint-Serge. Photo : © Zvi Kaplan

misssion saint serge jérusalem

En septembre 2008, le gouvernement d'Israël a pris la décision de rendre à la Russie le bâtiment qui avait abrité autrefois à Jérusalem l'hôtellerie orthodoxe russe Saint-Serge, ou Mission Saint-Serge de Jérusalem et qui était devenu le ministère de l'agriculture israélien. Cet édifice comptait parmi ses bienfaiteurs principaux le grand-duc Serge Alexandrovitch de Russie. La décision sur la restitution de l'édifice a été effective en février 2009. Photo : © Zvi Kaplan

sainte elisabeth de jérusalem

L'ancienne mission de Sainte-Élisabeth, construite en 1864, ancienne hôtellerie pour hommes pouvant accueillir 300 pèlerins et où l'on aperçoit l'emblème de la Mission russe de Jérusalem. Photo : © Zvi Kaplan

mission embleme

Emblème de la Société sur la façade de la Mission Saint-Serge de Jérusalem. Photo : © Zvi Kaplan

société russe jérusalem

La Société impériale orthodoxe de Palestine fut fondée le 8 mai 1882 par Vassili Khitrovo avec la permission de l'empereur Alexandre III de Russie. Photo : © Zvi Kaplan

mission russe jerusalem

Mission russe de Jérusalem, façade principale. Photo : © Zvi Kaplan

place de moscou

Place de Moscou à Jérusalem. Photo : © Zvi Kaplan

place moscou à jérusalem

La pierre qui indique la place de Moscou. Photo : © Zvi Kaplan

mission spirituelle russe

L'inscription dit : mission spirituelle russe. Aujourd'hui, la mission de l'Église orthodoxe russe possède les établissements suivants : Cathédrale de la Sainte-Trinité de Jérusalem, Mission Saint-Serge de Jérusalem, Monastère de la Sainte-Trinité d'Hébron, Église de l'apôtre Pierre de Jaffa, Monastère orthodoxe d'Ein Kerem. Photo : © Zvi Kaplan

eglise orthodoxe russe à jérusalem

La légalité de la vente de la mission russe à l'État d'Israël est toujours contestée, ainsi des démarches sont régulièrement effectuées pour le retour de ces bâtiments à la Russie. Photo : © Zvi Kaplan

portes de la mission russe à Jérusalem

Porte du Sud du secteur russe, construite en 1890 dans l’enceinte autour de la mission orthodoxe russe. Son emplacement d’origine se situait à 50 mètres au sud de son emplacement actuel, parce qu’elle a été déplacée lors de la réalisation du projet du square Safra (le nouvel hôtel de ville de Jérusalem). Photo : © Zvi Kaplan

Voir aussi :

Partager|