Haïfa

La ville de Haïfa est située sur les bords de la mer Méditerranée. D’une population d’environ 280 mille habitants (plus de demi-million si on compte l’agglomération de Haïfa), cette ville est considérée comme la capitale du nord d’Israël. C’est également l’un des ports les plus importants en Israël.

Haïfa est la troisième ville du pays et elle abrite une importante communauté arabe. Logée en contrebas ainsi que sur les hauteurs du Mont Carmel, cette ville abrite l’Université de Haïfa, ainsi que le centre polytechnique d'éducation et recherches Technion (Institut israélien de technologie).

La ville est mentionnée dans le Talmud au IIIe siècle avant l’ère chrétienne, où elle est citée comme un village dépendant de Shikmona, la principale ville juive de la région.  Elle sera ensuite conquise par l’empire byzantin, par les Perses, par les arabes, par les croisés et par les turcs de l’empire ottoman. La ville sera désertée et abandonnée jusqu’au XVIIe siècle, où le souverain bédouin Daher El-Omar reconstruit la cité en la ceinturant d’une muraille (la cité est alors déplacée de son lieu d’origine et située dans un lieu entre la mer et les hauteurs du Mont Carmel).

En 1868, l’arrivée des membres de la société allemande Tempelgesellschaft (Société du Temple) bénéficie au développement de Haïfa. Ces immigrants bâtissent leurs maisons dans ce qui est aujourd’hui connu comme la « colonie allemande ». Ces templiers développeront l’industrie et au commerce de Haïfa. Elle redevient un port industriel important.

Placée sous tutelle du mandat britannique en Palestine, la ville sera intégrée au territoire d’Israël.

Aujourd’hui, Haïfa possède un grand port industriel. Le terminal de l’oléoduc d’Eilat y est installé et la ville constitue un centre de communication régionale et internationale sur le plan du transport aérien (Eilat), routier, ferroviaire (Tel Aviv-Jaffa) et maritime (Chypre). La ville accueille le siège social d'un grand nombre d'entreprises, telles d’Israël Electric Corporation qui fournit une grande partie de l’électricité en Israël, Intel Israël le premier exportateur privé du pays, ou encore ZIM, la compagnie israélienne de fret maritime.

haifa

Vue aérienne de Haïfa.Haifa est aussi une ville de culture, d’art et de science, elle est le centre d’activités multiples et elle accueille de nombreux festivals. Haifa est une ville de culture, d’art et de science, elle est le centre d’activités multiples et elle accueille de nombreux festivals. Photo : © Zvi Kaplan

colline haifa carmel

Cette ville historique est une ville touristique importante de par son statut de capitale culturelle du Nord d’Israël et sa localisation côtière. Haïfa abrite des dizaines d'hôtels. Photo : © Zvi Kaplan

mont carmel

Les pentes abruptes du mont Carmel se mêlent aux rives de la Méditerranée, la nature sauvage à côté de l'architecture magnifique. Photo : © Zvi Kaplan

port de haifa

Enfin, il faut rappeler que le Carmel est sillonné de sentiers de randonnée,  de routes de promenade à pied, à bicyclette et en voiture, et ponctué de  lieux de charme et de beauté qui attendent les visiteurs. Photo : © Zvi Kaplan

haifa temple

Haïfa est un symbole de coexistence et de tolérance. C’est la ville où vivent les fidèles des trois grandes fois monothéistes et diverses autres minorités religieuses. Photo : © Zvi Kaplan

carmel

Jardins Baha'i. Le Centre Mondial Baha’i est un complexe architectural remarquable, il se dresse sur une pente du Mont Carmel, ses jardins sont mondialement connus : ils comprennent les terrasses suspendues, parallèles, sur une longueur d’environ un kilomètre, à la Promenade Louis, et s’étagent jusqu’à la rue Ha-Gefen. Photo : © Zvi Kaplan

dome de haifa

 Haïfa dispose de 17 km de plages dont plusieurs kilomètres sont équipés de stations touristiques, la plupart de ses stations proposent des sports aquatiques. Photo : © Zvi Kaplan

dome de haifa

Environnée de sites naturels superbes, Haïfa présente un mélange harmonieux de quartiers modernes et anciens, des églises et des mosquées. Photo : © Zvi Kaplan

aigle

Au centre, s’élève l’impressionnant mausolée coiffé d’un dôme doré, qui renferme la sépulture du Bab, fondateur de la foi Baha’i. La population de la ville est composée d'environ 10 % d’Arabes ( Chrétiens et Musulmans) qui habitent en majorité les quartiers de Khalisa, Abas et le Wasi Nisnas, ses ruelles pittoresques sont devenues un lieu de promenade pour les touristes. C’est là que se déroule chaque année la Fête des Fêtes. Photo : © Zvi Kaplan

Partager|