Église du Rédempteur de Jérusalem

Construite par la communauté allemande de Jérusalem et consacrée le 31 octobre 1898 (fête de la Réformation), cette église est le seul temple luthérien de la vieille ville. Son clocher domine le vieux Jérusalem, tel le désir et la volonté de l’empereur allemand Guillaume II exprimé à l’étape de la conception du projet de cette église dédiée au Rédempteur.

D’une largeur inhabituelle l’imposante église du Rédempteur se trouve rue Muristan (anciennement rue du prince-héritier Frédéric-Guillaume) et du haut du clocher, un beau panorama s’ouvre. Le mur nord de l’église donne sur la Via Dolorosa, le mur sud donne sur le souk el-Lahhanin et sur le palais du Prévôt qui rejoint son ancien cloître.

En fait, la communauté protestante allemande s’établit à Jérusalem en 1841. La paroisse luthérienne allemande est constituée en 1871, dans l’ancienne chapelle des Croisés (aujourd’hui, la chapelle Saint-Jean). En 1893, les paroissiens décident de construire son église paroissiale à l’emplacement de l’église du XIe siècle Sainte-Marie-des-Latins. L’empereur allemand Guillaume II (le kaiser) s’implique personnellement dans le projet et se rend en pèlerinage en Palestine. Afin que Guillaume puisse entrer dans la ville à cheval, on perce les murs de la vieille ville à côté de la tour de Jaffa. On confie les clefs de l’église au théologien Friedrich-Wilhelm Barkausen (1831-1903).

Aujourd’hui, l’église appartient à la Deutsche Evangelische Jerusalemstiftung (Fondation évangélique allemande de Jérusalem) dont le siège se trouve à Hanovre. Les services de l’église sont en langue allemande et en langue arabe. À la chapelle Saint-Jean, le service se fait en anglais et en danois.

église allemande

Église du Rédempteur. Photo : © Zvi Kaplan

Voir aussi :

Partager|