Guanacaste

Considérée comme un sanctuaire pour les animaux et la plus populaire auprès des touristes, la province de Guanacaste, au nord-ouest du Costa-Rica, est la seconde plus vaste région du Costa Rica. On peut y faire du tout, dès une aventure dans la jolie forêt sèche de Rio Negro jusqu’à l’équitation traditionnelle.

D’une superficie de plus de dix mille kilomètres carrés, cette province s’étend sur la côte pacifique du pays et on y compte environ 300 mille habitants. La ville la plus grande et le centre administratif de cette province est la ville de Liberia. Historiquement, une grande partie de cette région englobant la partie nord-ouest du Costa Rica, appartenait, avant 1924, au Nicaragua.

Cette région est moins humide et moins tropicale que le reste du pays. C’est dans le Guanacaste et la péninsule de Nicoya que se situent la majorité des plages et stations balnéaires du Costa Rica. Ce sont des plages magnifiques pour se reposer ou s’adonner à des activités aquatiques, plonger ou pêcher. Des zones volcaniques du Guanacaste, connues comme cordillère volcanique, sont des sanctuaires naturels où vous pourriez pratiquer l’écotourisme.

Les prairies et forêts sèches de Guanacaste évoquent par moments les savanes africaines et le Nord est délimité par des volcans actifs avec leurs parcs nationaux.

L’arrière-pays est très pittoresque et dominé par les traditions d’éleveurs de bétail qu’on appelle ici les sabaneros. Guidant leurs troupeaux à cheval, ces cow-boys locaux sont devenus de véritables emblèmes de la culture populaire et vous y apercevrez plusieurs vaches jolies et charmantes. Le sud de la province rejoint la mangrove et les zones submergées du Golfe de Nicoya se prêtant parfaitement à une sortie en mer.

Bref, Guanacaste, c’est la région du soleil et des plages par excellence des baies sauvages, telles la Bahia Pirata, des plages protégées, telles Playa Matapalo, Tamarindo, Conchal, Samara, Santa Teresa, Tambor qui invitent à la détente et aux loisirs balnéaires. On peut parcourir les parcs nationaux (dont le parc du volcan Rincon de la Vieja), faire des spots de surf, de plongée (les meilleurs centres de plongée sont situés près d’Ocotal), de planche à voile ou des croisières détente en catamaran sur les eaux accueillantes de l’Océan Pacifique.

Le Guanacaste fut la scène de la bataille de Santa Rosa en 1856 lorsque les costariciens ont expulsé les flibustiers envahisseurs.

À noter que les indigènes Chorotegas qui y habitent, se spécialisent dans la poterie en terre cuite, en utilisant des ingrédients naturels dans leurs créations colorées.

Rappelons finalement qu’une visite des ranchs et des petits villages peut être l’occasion de participer à un rodéo.

guanacaste

Une plage du Guanacaste. Source de l’image : cactustour.com

Voir aussi :

Partager|