Les fourmis Atta

Les fourmis  champignonnistes (Atta Colombica, connues également comme « fourmis parasol », « coupeuses de feuilles » et « fourmis surfeuses ») sont  une espèce très intéressante. Des milliers et des milliers de ces fourmis forment des sentiers verts qu’on rencontre au milieu des sentiers des parcs nationaux. Chacune des fourmis porte un morceau de feuille et dès loin, il semble qu’un long animal vert avance le long du chemin bâti par ces créatures.

Les fourmis stockeront ces feuilles dans la fourmilière. Ensuite, les feuilles servent d’engrais pour les champignons dont les fourmis se nourrissent. En fait, les fourmilières sont d’habitude situées dans l’ombre et sur un terrain relativement humide.

On est d’avis qu’en partie, la forêt tropicale de l’Amérique central doit sa faune luxuriante à ces  ouvrières incessantes qui seraient responsables de 10 à 15% du nettoyage des forêts tropicales. Elles peuvent défolier un arbre moyen  en moins de 2 jours Ces feuilles découpées en morceaux sont transportées dans la fourmilière où elles sont découpées en morceaux plus petits, qui serviront de support aux cultures d’un champignon, dont le mycélium est leur nourriture favorite.

On a répertorié pas moins de mille espèces de fourmis en Amérique centrale. Certaines d’entre elles envahissent les maisons même dans les villes. On ne peut laisser une tasse avec des restes d’un liquide sucré, soit un jus ou un thé… dans une demi-heure, cette tasse « fourmillera » de petites fourmis.

Dans la forêt du Costa Rica, la plupart font leur nid dans le sol, mais il y en a qui choisissent des troncs des arbres vivants, érigent de vrais palais à l’intérieur des troncs tombés ou encore dans les monticules de déchets. Les fourmis recherchent leur aliment à la superficie ou sous des tas de feuilles. Certaines fourmis développent des associations avec des espèces végétales pour s’entraider.

Résidents de la Terre depuis plus de cent millions d’années, les fourmis champignonnistes se caractérisent par de tranchantes mandibules capables de trancher les feuilles les plus coriaces et épaisses.

Leur surnom « fourmi parasol » vient du fait qu’elles transportent leur butin au-dessus d’elles. Le surnom de « fourmis surfeuses » est dû au même fait, parce que les petits morceaux de feuilles ressemblent à la voile.

Les feuilles récoltées, étant une matière végétale très riche en éléments nutritifs, constitue le  support organique nécessaire à la croissance des champignons. Les fourmis Atta sont sélectives et n’acceptent pas tous les végétaux

À noter que la plupart des fourmis sont insectivores, même si elles se nourrissent aussi de plantes, de sève et de nectar. Les experts recommandent de ne jamais toucher les troncs des arbres ou autres végétaux, car la douleur des piqures de certaines fourmis est très forte (l’une des plus fortes d’après l’échelle de la douleur de Schmidt).

sentier battu

Sentier aménagé dans un lieu ombragé, mais on y distingue le chemin battu. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

sentier fourmis atta

Voici le même sentier, mais on peut distinguer plus de détails grâce aux rayons du soleil. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

fourmis atta

Une colonne de fourmis Atta monte un arbre. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

fourmis atta

Les fourmis Atta Colombica vus du près. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Partager|