Étoiles et vocabulaire

lexique sur l'astronomie

Amas ouvert : Concentration locale d’étoile (les Pléiades ont six étoiles à l’œil nu et une trentaine observées aux jumelles)

Amas globulaire : Concentration stellaire sphérique et serrée vers le centre, hors du plan de la Galaxie (exemple : l’amas d’Hercule qui contient environ cent mille étoiles)

Astro-informatique : astronomie pratiquée par le moyen des gadgets, logiciels et d’autres moyens qui permettent de retrouver sur l’écran l’aspect des constellations et la position des planètes, « en situation » pour une observation immédiate. Un logiciel peut donc aider à « savoir son ciel » et même à mettre en station une monture équatoriale. L’astro-informatique n’en est qu’à ses premières réalisations, mais elle deviendra bientôt indispensable à la construction d’un télescope, au contrôle d’un miroir parabolisé et même à l’astro-photographie. Mais pour un vrai curieux du ciel, l’observation des astres à l’oculaire sera toujours prioritaire sur les calculs.

Bolide : Un corps extraterrestre ou météoroïde, émettant une luminosité intense lors de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre. Ce phénomène, qui se produit à moyenne altitude (entre 80 et 10 km) est causé par le frottement entre la matière et l'air qui s'échauffe, s’ionise, et entraîne la formation d'une traînée lumineuse. En fonction de sa dimension, de sa densité et de sa trajectoire, un objet extraterrestre pénètrera plus ou moins profondément l'atmosphère terrestre. En règle générale, plus l'objet est massif, plus sa progression sera importante et plus il sera brillant.

Étoile filante : Une étoile filante est le phénomène lumineux qui accompagne l'entrée dans l'atmosphère terrestre ou de toute autre planète d'un corps appelé météoroïde, qui correspond à un petit corps circulant dans l'espace à des vitesses de l'ordre de 70 km/s. Cette traînée lumineuse est causée par la vaporisation du corps et l'ionisation de l'air sur sa trajectoire, ce qui provoque la combustion de ce corps qui laisse derrière lui un sillage de gaz ionisé, le plasma. Ce phénomène est du principalement à la compression de l'atmosphère en avant du corps supersonique et non à la friction. L'étoile filante est une fine poussière cosmique qui est vaporisée entièrement avant d'atteindre le sol tandis que le bolide, météoroïde de masse et taille importantes, produit un disque lumineux intense lors de sa rentrée atmosphérique.

Galaxie : Agglomération de milliards d’étoiles à des millions d’années-lumière (exemple : Galaxie des Lentilles, galaxie-mère de Megan Jorgensen)

Nébuleuse diffuse : Nuage de gaz et de poussière émettant de la lumière sous le rayonnement d’étoiles très chaudes à proximité (par exemple la nébuleuse d’Orion)

Nébuleuse obscure : Nuage de gaz et de poussière masquant les étoiles situées derrière elle (comme la Tête de cheval)

Nébuleuse planétaire : Enveloppe gazeuse sphérique expulsée par une étoile ayant explosé (la nébuleuse Dumb-bell)

lexiique de l'astronomie

Au fait, il y a beaucoup plus d'étoiles dans les couches supérieures du ciel que vous ne le pensez… Image : Univers.GrandQuebec.com

Partager|