Terre Rare

Pour plusieurs, la Terre serait un phénomène unique dans l’Univers et sa civilisation ne devrait son existence qu’à un extraordinaire concours de circonstances.

Pour les partisans de l’hypothèse de la Terre rare, c’est sûr : cette planète a cumulé les conditions favorables.

Quelles seraient donc ces circonstances :

La première concerne l’endroit où la Terre s’est formée. En effet, d’une part, la planète se trouve dans une zone habitable de son étoile. Ni trop proche du Soleil, ni trop éloignée, elle bénéficie ainsi d’une température lui permettant de renfermer un ingrédient essentiel à la vie : l’eau à l’état liquide.

Une autre circonstance concerne le fait que le système solaire et donc la Terre, auquel la planète appartient, se trouve, lui, dans la zone habitable de la Voie lactée. Trop proches du centre de la galaxie, où se trouvent de très fortes concentrations d’étoiles, nous aurions été sous la menace de l’explosion de supernovae. Nous aurions été constamment soumis à de violents rayonnements. La formation de planètes suffisamment massives pour retenir océans et atmosphère, deux paramètres indispensables à l’émergence d’une vie évoluée, y serait beaucoup plus difficile.

Être situé au bon endroit ne suffit pas! Encore fait-il y rester assez longtemps pour qu’apparaissent les premiers animaux. Sur Terre, cela aurait pris de 3 à 4 milliards d’années. Or, la zone habitable d’une étoile recule à mesure que l’étoile vieillit. La durée de vie de cette dernière doit donc être assez longue pour que les planètes restent dans sa zone habitable. Là encore, cette planète a fait bonne pioche : la durée de vie du Soleil est de 10 milliards d’années.

Autre spécificité de la Terre : La tectonique des plaques, qui intervient dans le maintien à long terme d’une température de surface stable. Les sédiments qui disparaissent sous la croûte terrestre au niveau des zones de subduction émettent du dioxyde de carbone, d’où un effet salutaire qui permet de maintenir une température moyenne de 20 degrés Celsius, donc de renfermer de l’eau liquide.

Finalement, décidément chanceuse, la Terre bénéficie par ailleurs de la protection  de deux bonnes fées : la première fée, c’est la Lune qui stabilise l’axe de rotation de la Terre et, du même coup, son climat. De fait, sans l’attraction de notre satellite, l’axe de la Terre pourrait tourner de 90 degrés en seulement quelques milliers d’années. Le pôle Nord se retrouverait à la place du Sahara, le climat serait bouleversé, menaçant les espèces vivant à la surface.

La deuxième bonne fée, c’est Jupiter. Si, depuis 550 millions d’années, la planète Terre n’a eu à subir que très peu d’impacts de météorites pouvant provoquer des extinctions de masse, ce serait en effet grâce à la géante gazeuse. Du fait de sa taille, Jupiter a très tôt fait le ménage dans le système solaire interne, le débarrassant des planétoïdes non incorporés aux planètes et tenant à distance les gros astéroïdes.

sci fi scenery

Il faudrait retrouver les conditions favorables pour découvrir un jour une autre vie évoluée. Image © : Megan Jorgensen

Lire aussi :

Partager|