Symphonie de la vie

Le Cosmos est d’une richesse incommensurable, dans la perfection de ses données, dans l’élégance de ses corrélations, dans la subtilité de son mécanisme. Le Cosmos est tout ce qui est, a toujours été et sera jamais.

Nous flottons dans le Cosmos comme un atome de poussière dans le ciel matinal et pour comprendre la nature du Cosmos, pour aborder le plus grand des mystères, il nous faut autant d’imagination que de scepticisme. Parce que sans l’imagination nous n’allons nulle part, et elle nous entraîne inévitablement vers des mondes qui n’ont jamais existé. Quant au scepticisme, il nous permet de distinguer les chimères de la réalité, de mettre nous spéculations à l’épreuve.

Nous habitons une petite planète qui n’est que le rivage de l’océan cosmique. La Terre est un lieu parmi tant d’autres. En fait, il existe des centaines de milliards de galaxies ou encore beaucoup plus, chacune étant composée en moyenne d’une centaine de milliards d’étoiles. On y trouvera des milliards de billions de planètes.

Notre galaxie, la Voie Lactée contient quatre cents milliards d’étoiles.

Face à des nombres aussi impressionnants, combien y a-t-il de chances pour qu’une seule et simple étoile, le Soleil, soit accompagnée d’une seule planète habitée dans tout l’Univers? Cependant, la seule planète dont nous soyons sûrs qu’elle est habitée est un minuscule grain de pierre et de métal faiblement éclairé par la lumière du Soleil qu’il réfléchit, qui, de loin, paraît complètement perdu.

On est submergés par un flot scintillant d’étoiles. Certaines sont légères comme des bulles de savon et assez vastes pour contenir dix mille soleils comme le nôtre ou un billion de terres. D’autres ont la taille d’une petite ville, mais sont cent billions de fois plus denses que le plomb.

Quelques-unes restent solitaires comme notre Soleil, mais la plupart ont des compagnons et vont par paires, chacune gravitant autour de l’autre. Il existe d’ailleurs toute une gamme de systèmes stellaires allant des groupes de trois étoiles aux grand amas globulaires resplendissant de leurs millions d’étoiles.
Les Anciens savaient que le monde était très vieux, c’est pourquoi ils cherchaient à connaître le passé lointain de l’humanité. Mais le Cosmos est encoure beaucoup plus vieux qu’ils ne pouvaient l’imaginer.

soleil et herbe

Chaque étoile est une île au milieu de l’espace et pour l’instant, les habitants de la Terre ne connaissent bien qu’une seule de ces étoiles. Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|