Civilisations avancées

Un thème courant de la science-fiction et de la littérature sur les OVNIS consiste à voir dans les extra-terrestres des êtres ayant, en gros, nos capacités. On suppose les «envahisseurs » débarquant avec leurs vaisseaux spatiaux un peu différents des nôtres ou des armes qui projettent un rayon mortel ou nous bombes d’une puissance impossible, mais lors des batailles (la science-fiction adore les récits de batailles entre civilisations, eux et nous sommes à peu près à égalité et, en général, c’est nous qui les emportons après des efforts héroïques.

Or il n’y a pratiquement aucune chance pour que deux civilisations galactiques opèrent à un même niveau. Si conflit il y a, l’une civilisation dominera toujours totalement l’autre. Si une civilisation avancée devait arriver dans notre système solaire, nous ne pourrions absolument rien y faire. La science et la technologie de nouveaux arrivants l’emporteraient par trop sur les nôtres. Il ne sert à rien de se tourmenter en pensant aux intentions malveillantes que pourrait avoir une civilisation avancée entrant en contact avec nous. Très probablement, pour que ces êtres aient survécu si longtemps, ses membres auraient appris à vivre entre eux aussi bien qu’avec d’autres.

C’est pourquoi notre peur de contacts extra-terrestres doit venir tout simplement de notre sentiment d’être arriérés, de la mauvaise conscience aussi (nous ne pouvons pas oublier les ravages causés dans l’histoire à des civilisations à peinte moins évoluées que celle de leur agresseur). Nous n’avons pas oublié, et c’est ce qui nous inquiète. Pourtant, si une armada interstellaire apparaît dans notre firmament, on saura très bien s’en accommoder sans aucune guerre.

Ce qui risque plutôt d’arriver, c’est une autre forme de contact : nous recevrons d’une civilisation extra-terrestre un message riche et complexe, envoyé probablement par radio, sans qu’il y ait pour un temps de contact physique.

À supposer que nous trouvions le contenu de ce message agressif, incommodant ou alarmant, nous ne serions pas obligés de répondre, parce que la civilisation émettrice n’aurait aucun moyen de savoir si nous avons reçu le message. Or si le message s’avérait porteur d’une information précieuse, les conséquences pour notre civilisation seraient extraordinaires…

Enfin, après avoir pris tout le temps nécessaire, nous nous déciderons à répondre. Nous enverrions des renseignements sur nous-mêmes – nous limitant d’abord à l’essentiel - , comme prélude au long dialogue interstellaire que nous aurions amorcé mais qui’ étant donné l’immensité des distances et la vitesse limitée de la lumière, ne serait poursuivi que nos lointains descendants.

civilisations avancées

Un jour viendra, un jour dans l’infinie succession des jours, où des êtres encore latents dans nos pensées et cachés dans nos flancs se dresseront sur cette Terre comme on se dresse sur un piédestal, et riront et tendront leurs mains parmi les étoiles. (H. G. Wells, The Discovery of the Future, Nature, 65, p. 326, 1902). Photo : auteur inconnu

Lire aussi :

Partager|