Astrologie

L’astrologie moderne remonte à Claudius Ptolomaeus, dit Ptolémée, savant grec sans aucun lien de parenté avec la dynastie du même nom. Il étudia dans la bibliothèque d’Alexandrie au IIe siècle et codifia la tradition astrologique des Babyloniens. Ce mystérieux jargon qui parle d’ascendant, de maisons où se trouvent le Soleil ou la Lune, de l’Âge du Verseau, nous vient de lui.

Ptolémée ne se contentait pas de croire que les planètes et les étoiles déterminaient le caractère des gens, il était persuadé que les astres avaient une influence sur leur taille, la couleur de leur peau, leur appartenance raciale ou même leurs anomalies congénitales.

Les astrologues modernes semblent pourtant avoir adopté une position plus circonspecte sur ce genre de questions.

Aujourd’hui, la plupart des magasins ont une rubrique Horoscope (mais aucun ne propose ne serait-ce qu’une colonne hebdomadaire sur l’astronomie). Des gens demandent toujours : « Êtes-vous Bélier ? » (une chance sur douze de tomber juste !) ou posent une question ouverte : « De quel signe êtes-vous ? » (il est beaucoup plus rare cependant d’entendre « Savez-vous que l’or provient de l’explosion des supernovae ? »

Selon l’astrologie, les constellations dans lesquelles sont situées les planètes au moment de notre naissance influencent profondément notre destinée. Depuis des milliers d’années, les astrologues étudient le mouvement des planètes et déterminent la façon de leur influence sur l’avenir des rois, des dynasties, des empires et des gens communs.

L’astrologie est toujours vague : « un compromis aidera à relâcher la tension », « exigez plus de vous-même », « un rencontre important est bien possible »… Ces « prédictions » n’en sont pas. Exprimées d’une façon assez générale, ces promesses vagues constituent plutôt des conseils, elles ne disent jamais qu’il arrivera quelque chose. Et chaque formule dans chaque horoscope peut s’appliquer à n’importe qui et quoi. Curieusement, les horoscopes publiés sur les différents sites Web ou dans les quotidiens différents se montrent contradictoires les uns envers les autres.

Mais les astrologues modernes ignorent la précession des équinoxes (mouvement que Ptolémée connaissait). Ils ignorent le phénomène de la réfraction atmosphérique (que Ptolémée connaissait également). Les astrologues de nos temps ne portent aucune attention aux astéroïdes, aux quasars, aux pulsars, aux galaxies en explosion aux étoiles en symbiose, aux variables cataclysmiques, aux sources des rayons X et à plusieurs autres phénomènes que les astronomes ont découverts depuis l’époque de Ptolémée.

Bref, l’astronomie est une science qui étudie l’Univers. L’astrologie est une pseudo-science qui prétend, en l’absence de toute preuve valable, que les planètes interfèrent  dans notre vie quotidienne. Aux temps de Ptolémée et de Newton la distinction entre l’astronomie et l’astrologie n’était pas clairement établie. Aujourd’hui elle l’est.

astrologie

« La superstition est à la religion ce que l'astrologie est à l'astronomie, la fille très folle d'une mère très sage. » (Voltaire, Politique et législation). Image : © Megan Jorgensen

Voir aussi :

Partager|