Les pêcheurs en Atlantide

Extrait de Le Continent Perdu, paru en 1899
Par C.J. Cutliffe Hyne (The Lost Continent)

La vie de pêcheur est la plus dure qu’un homme puisse connaître. La violence des vagues et du vent et les bombardements de pierres de feu sont le pain quotidien de ces malheureux. Les prédateurs ne les laissent jamais en paix, à tel point que c’est jour de fête, au port, quand tous ceux qui sont partis le matin reviennent pour le repose du soir.

Ajoutons que nos méthodes de pêche ne sont pas dépourvues de risques…

Chaque homme possède une grande mouette adoptée toute jeune et spécialement dressée. L’oiseau porte un anneau de bronze autour du cou qui l’empêche d’avaler sa prise. De chaque poisson qu’il ramène au bateau, il reçoit en récompense la tête, la queue et les viscères. Bien entendu, son maître lui retire l’anneau pendant qu’il mange.

Une fois dressés, les oiseaux sont fidèles, et très peu abandonnent leur « partenaire ». Même si les marins les traitent avec plus d’égards, que leurs femmes ou leurs enfants, la vie de ces volatiles est des plus précaires.

Les serpents de mer et les gros poissons carnivores se régalent de leur chair. Rares sont les oiseaux-pêcheurs qui vivent longtemps…

C’est une cause supplémentaire de tracas pour un marin. Si la mouette est tuée, et qu’il vienne à perdre la deuxième qu’il a entraînée, il se trouve privé de moyens de subsistance, c’est-à-dire condamné à crever de faim devant les yeux indifférents de ses collègues. Car la Guilde pense que les dieux de la mer ont la charge de réguler le nombre de ses adhérents : si l’un d’eux leur déplaît, ils lui volent ses oiseaux. Après cela, il serait hérétique d’avoir quelque rapport avec lui. On le laisse donc choisir entre mourir ou devenir voleur…

Sous ces auspices, les pêcheurs sont pour l’essentiel des hommes durs et désespérés qui ont choisi la mer parce que les autres métiers leur étaient inaccessibles. Durant chaque soir de survivre au lendemain, ces hommes sont tout à fait capables de gaspiller les gains d’un mois en une nuit de débauche. Car ils se font un point d’honneur de ne renoncer à aucun désir par peur des conséquences…

mouette en atlantide

Chaque pêcheur possède une grande mouette adoptée toute jeune et spécialement dressée. Photo : Univers.GrandQuebec.com

Voir aussi :

Partager|