Civilisations préhumaines

Par Robert Howard, Le Roi Kull, nouvelles parues en 1929 sous le titre The Shadow Kingdom, traduction de François Truchaud

De cette époque connue des chroniqueurs némédiens sous le nom d’Ère précédant le Cataclysme, on sait fort peu de choses, sinon les derniers jours de son histoire … et celle-ci est voilée par les brumes de la légende.

L’histoire connue commence avec le déclin de la civilisation précédant le Cataclisme, dominée par les royaumes de Kamélie, Valusie, Vérulie, Grondar, Thulé et Commorie. Ces peuples parlaient un même langage, ce qui prouve une origine commune. Il y avait d’autres royaumes, ayant atteint le même degré de civilisation, mais habités par des races différentes et apparemment plus anciennes.

Les barbares de ces ères étaient les Pictes qui vivaient dans des îles très lointaines, dans l’océan occidental ; les Atlantes qui peuplaient un petit continent situé entre les îles pictes et le grand continent ou Continent Thurien ; et les Lémuriens qui vivaient sur une série de grandes îles, situées dans l’hémisphère occidental.

Il y avait beaucoup de régions inexplorées et sauvages. Les royaumes civilisés, bien qu’immenses par leur étendue, ne représentaient qu’une infime partie de la planète. La Valusie était le royaume le plus occidental du Continent Thurien, Grondor, le plus oriental. À l’est du Grondor, dont les habitants avaient atteint un degré de civilisation moindre que celui des habitants d’autres royaumes, s’étendaient des déserts arides et sauvages. Au sein des étendues les moins désolées, dans les jungles et au cœur des montagnes, vivaient des clans disséminés et des tribus des sauvages primitifs. Très loin, vers le sud, il y avait une civilisation mystérieuse, n’entretenant aucun rapport avec la culture thurienne et apparemment préhumaine par sa nature. Sur les lointains rivages orientaux du continent vivait une autre race, humaine, mais mystérieuse et non thurienne, avec laquelle les Lémuriens avaient les contacts de temps à autre. Apparemment, ils venaient  d’un continent inconnu qui n’avait pas de nom et qui se trouvait quelque part à l’est des îles lémuriennes.

La civilisation thurienne tombait en décadence ; les armées des différents royaumes étaient composées en grande partie de mercenaires barbares. Pictes, Atlantes et Lémuriens étaient leurs généraux, leurs hommes d’état, souvent, leurs rois. Les querelles entre ces royaumes, les guerres opposant la Valusie et la Commorie, autant que les conquêtes que permirent aux Atlantes de fonder un royaume sur le Continent Thurien relèvent davantage de la légende que de l’Histoire exacte.

(Âge Hyborien)

atlantide terre perdue

« Celui qui pense qu’on ne peut pas changer le passé c’est qu’il n’a pas encore écrit ses mémoires.  » (Robin Williams, comédien américain, né en 1951 et décédé en 2014). Photo : Univers.GrandQuebec.com

Voir aussi :

Partager|