Le théâtre Colon

Le théâtre Colon est inauguré en 1908 avec Aïda de Verdi. La construction fut commencée par Tamburini, un architecte français, celui qui a dressé les plans du palais présidentiel, la Casa Rosada. Mais les travaux durèrent près de vingt ans et à la mort de Tamburini furent repris par Vittorio Meano, qui modifia les plans initiaux, ajoutant au dessin le théâtre lyrique de la Renaissance italienne, la solidité de l’architecture allemande et la grâce des façades françaises. Le dessin du bâtiment présente une riche décoration de dorés. Le plafond a été décoré par l’artiste argentin Raúl Soldi.

L’emplacement du théâtre a été choisi après le transfert de l’ancienne gare Del Parque à la place Onze, qui a laissé un vide, la place Lavalle. Ses foyers, ses fauteuils en velours rouge, ses salons blanc et or, la qualité de son acoustique, le splendide lustre font dire à Georges Clemenceau, en visite en Argentine que le théâtre Colon est « le plus grand et probablement le plus beau théâtre du monde ».

Le Colon peut accueillir plus de trois mille spectateurs. Dès sa création, le Colon devient le troisième opéra au monde après le Palais-Garnier de Paris et l’Opéra de Vienne. accueille les artistes les plus célèbres : Giuseppe de Luca, Titta Ruffo, Enrico Caruso, Arturo Toscanini, Fedor Chaliapine, Renata Tebaldi, Maria Callas, Wilhelm Furtwänger, Arthur Honegger, Igor Stravinski, Ninon Vallin, Claudia Muzio, Beniamino Gigli, Georges Thill, Régine Crespin, Victoria de los Ángeles, Renata Scotto, Carlo Bergonzi, Birgit Nilsson, Plácido Domingo, Luciano Pavarotti, Alberto Ginastera, Carlos Guastavino, Roberto Caamaño, Martha Argerich, Daniel Barenboim, José Cura, Marcelo Alvarez, Bernarda Fink, Bruno Leonardo Gelber, Sergio Tiempo, Sol Gabetta, Astor Piazzolla, Susana Rinaldi, Mercedes Sosa…

Fait historique : En 1910, un terroriste lance une bombe au milieu de l’orchestre du théâtre Colon, faisant de nombreux blessés. Mais les dégâts sont aussitôt réparés et le lendemain les gens mettent leur point d’honneur à ne pas manquer la représentation.

théâtre colon

Contrairement à ce qu’on peut penser, l’entrée principale du Colon ne se trouve pas sur l’avenue du 9 Juillet, qui n’existait pas lors de la construction. Elle donne sur la rue de la Liberté (calle Libertad), dans le quartier de San Nicolás. Photo : © GrandQuebec.com

monumento théâtre colon façade

Vue sur la façade du théâtre qui donne sur l'avenue 9-juillet. Cette sculpture est l'hommage à la troupe du Ballet national. Elle représente Norma Fontenla y José Neglia, deux des neuve danseurs du Ballet estable del Teatro Colón qui périrent le 10 octobre 1971, victimes d'un accident d'avion: Norma Fontenla, José Neglia, Rubén Stanga, Marta Raspanti, Margarita Fernández, Carlos Santamarina, Antonio Sambrana, Carlos Schiafino et Sara Boschovsky. Le monument a été réalisé par Carlos de Carcova et la fontaine est l'oeuvre d'Ezequiel Cerrato. Photo : © GrandQuebec.com

monumento theatro colon mujer

Vue sur l'avenue 9-juillet avec la sculpture d'une femme. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi:

Partager|