Puerto Madero

À quelques rues du City s’étendent les docks de Puerto Madero, transformés en appartements de luxe et en restaurants. Plus beaux que ceux de Saint Katherine à Londres, avec lesquels ils gardent toutefois une ressemblance, durs à l’architecture en briques et en fer, ils sont devenus la plus belle promenade de Buenos Aires établis le long des anciens embarcadères modernisés selon les plans d’Eduardo Madero, un commerçant qui présenta un projet de port approuvé en 1882 par le président argentin d’alors Julio Argentino Roca.

La rumeur de la ville monstre parvient à peine dans ces lieux où jadis des millions d’immigrants découvraient le sol de la terre promise et ce quartier est le plus jeune de la ville de Buenos Aires. En effet, il n’y avait pas de résidents avant le XXIe siècle, mais la population est en forte augmentation depuis lors.

Historiquement, la construction du port démarre en 1887 et les travaux sont achevés en 1897. À l’époque, il s’agissait d’un hit technologique, mais au début du XXe siècle déjà, Puerto Madero se retrouve obsolète en raison de l'augmentation de la taille des bateaux océaniques. Le gouvernement procède alors à la construction d’un nouveau port (Puerto Nuevo), toujours opérationnel.

Une fois Puerto Madero abandonné, le secteur sur lequel il se situe entre en décadence pendant des décennies, devenant une des zones les plus dégradées de la capitale, plein de dépôts et de terrains vagues. Le 15 novembre 1989, le ministère des Travaux publics, le ministère de l'Intérieur et la municipalité de la ville de Buenos Aires signent l’acte de constitution d’une société anonyme Corporación Antiguo Puerto Madero (Corporation de l’ancien Puerto Madero) qui s’occupe de passer des actes notariés.

L’investissement total de la part de l’état est d’un milliard de dollars et on trace des rues et avenues, on crée des parcs et des places, on installe des monuments et on restaure l’infrastructure historique, comme l’avenue Costanera Sur.

De nombreuses tours résidentielles y ont été construites. Citons les Torres El Faro, Torres River View, les Torres Le Parc Puerto Madero, la Torre Repsol-YPF, les Torres Renoir et les Torres Mulieris,  toutes de plus de 130 mètres de hauteur, atteignant les 170 mètres dans le cas d’une des Renoir, ainsi que deux tours de 180 mètres de style néo-éclectique - Torres Chateau Puerto Madero.

Une des caractéristiques les plus notables de Puerto Madero, est la présence de la réserve écologique de Buenos Aires, située sur des terrains gagnés sur le río de la Plata dans les années 1970 et 1980, l’un des plus grands espaces publics de Buenos Aires. Il s’agit d’un pré couvert par la végétation autochtone. Cependant, on peut y développer de nombreuses activités récréatives, et cet endroit est une attraction touristique. Le long des darses désaffectées des jeunes en tenu font du jogging.

On peut visiter l’élégante frégate Presidente Sarmiento, amarrée au quai III, premier bateau-école d'Argentine utilisée comme musée.

torres de puerto madero

Le quartier est une zone intensément visitée par les touristes. Puerto Madero héberge trois hôtels cinq étoiles, le Buenos Aires Hilton, le Faena Hotel et le Sofitel Madero. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

torres du puerto madero

De nombreuses tours résidentielles y ont été construites, toutes de plus de 130 mètres de hauteur, atteignant les 180 mètres. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero

Les prix du secteur sont astronomiques, consolidant le quartier (barrio) de Puerto Madero comme quartier le plus cher de la capitale. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero avenue

On peut admirer les belles bâtisses situées sur d'élégants boulevards. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero buenos aires

On projette pour les prochaines années différents hôtels, de nouveaux commerces, un complexe de cinémas et des fontaines. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

costanera Sud puerto madero

Au Sud-Ouest se trouve la zone de la Costanera Sur, ancien rivage du Río de la Plata (que certains appellent Parana) dans une zone envasée et comblée qui a fait place à la réserve écologique. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

nereides lola mola

On apprécie la sculpture appelée Fontaine des Néréides ou Fuente de las Nereidas, chef-d'œuvre sculptural de Lola Mora. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Lire aussi :

Partager|