Jardin japonais de Buenos Aires

Le Jardin Japonais (jardin japonés) de Buenos Aires est situé dans le quartier de Palermo de la capitale fédérale de la République argentine, notamment, dans le parc Trois Février (Parque Tres de Febrero).

Ce jardin a été conçu  en 1967, à l'occasion de la visite en Argentine du Prince héritier de l'époque Akihito, actuel Empereur du Japon. Aujourd’hui, le beau parc est géré par la communauté nippone de la ville de Buenos Aires.

Cependant, le jardin ne prend forme qu’en 1977, lorsque l’ingénieur paysagiste Yasuo Inomata aidé de Hideo Sugimoto redessine l’espace en s’inspirant des jardins zen qui se situent souvent à l’entrée des temples au Japon.

Dans les années 1990, le développement de la Fondation culturelle Argentino-Japonaise permet d’ajouter une dimension culturelle au jardin à travers l’organisation de spectacles, conférences, expositions.  On y trouve une vaste variété de plantes japonaises (Acer palmatum, Sakura, des azalées, des Cyprinidae, etc.), en plus des arbres typiquement autochtones de l’Amérique du Sud, comme la Tipa et le Palo Borracho.

La végétation variée du jardin, son lac aux poissons aux couleurs magnifiques, ses ponts japonais en bois qui unissent les différents îlots, la maison du thé, en font un lieu agréable pour le visiteur.

Ce jardin comprend d’ailleurs quelques bâtiments, dont un édifice contenant un centre d'activités culturelles, un restaurant, un vivier, où l'on trouvera un kiosque de vente des Bonsaïs et un comptoir de vente de fleurs, plantes et d'articles divers pour la jardinerie.

Le Jardin Japonais est situé au croisement des avenues Figueroa Alcorta et Casares. L'entrée au Jardin japonais est payante et l'argent récolté sert à l'entretien du jardin.

lac jardin japonais

Les bassins du Jardin Japonais. Le lac artificiel couvrant une bonne partie de la surface, il est entouré par des végétaux très divers. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

collines jardin japonais

C’est le 15 mai 1967, lorsque les héritiers du Japon, aujourd’hui devenus empereurs, le Prince Akihito et la Princesse Michiko visitent l’Argentine, que le couple dépose une plaque sur une roche se trouvant à sur ce qu’on appelait la Place du Japon. Le Jardin au paysage sec est fait de pierres alignées de telle sorte qu’elles symbolisent les remous marins. Quant à la partie de l'extremité du lac, les sept pierres qui y sont entreposées représentent une famille, celles qui sont sous l’eau symbolisent les défunts, au dessus la plus grande est celle du père, la seconde en taille celle de la mère et ainsi de suite. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

jardin japonais de buenos aires

La communauté japonaise en Argentine s'agrandit dans les années 30 lorsque certains fuyaient le Japon à cause de la guerre contre la Chine, une grande partie des immigrants venait de Okinawa. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

arbres du jardin japonais

Aujourd’hui le Jardin japonais de Buenos Aires fait partie des jardins les plus grands du monde. En fait, ce jardin comprend plus de 150 espèces différentes qui changent de couleur au fil des saisons. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

îles du jardin japonais

On trouve dans le jardin des îles, ponts, monuments qui selon la tradition japonaise, offrent un cadre censé non pas attirer le regard comme dans les jardins occidentaux mais plutôt favoriser la méditation et le silence. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

lac tortue lac grue

Les îles de la Tortue et de la Grue, animaux symbolisant tous deux la longévité. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

carpes

La longévité est représentée par de nombreuses carpes, poissons à l’espérance de vie presque centenaire.
Photo : © Univers.GrandQuebec.com

lac de Dieu

Au centre du lac, se trouve l’île des Dieux, où coule une cascade qui représente les différentes étapes de la vie. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

pescado japonais pont

Pour accéder à l’île des Dieux, il faut franchir le pont Taiko Bashi couleur shu, la couleur des Dieux. Au cours des cérémonies religieuses, les prêtres avançaient sur ce pont en premier suivis des croyants qui permettaient ainsi à leur âme de rester pure. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

cloche de la paix

Le clocher de la paix sonne une fois par an, le deuxième mardi du mois de Septembre en l’honneur du jour de la paix dans le monde.
Photo : © Univers.GrandQuebec.com

monument aux immigrants

À côté de la cloche de la paix, on y a installé le monument à la mémoire des travailleurs immigrés japonais. La pierre vient de la province de Cordoba, on y a sculpté un homme embrassant une femme, représentation du courage et de la force qui ont été nécessaire aux immigrants pour surmonter les différences culturelles. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

piscine


On devra franchir le pont des décisions pour prendre le temps de la délibération avant de trancher dans la décision. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

pavillon japonais

Le plus grand bâtiment du jardin. Au rez de chaussée, il est possible de déguster des sushis que j’ai trouvés très bons ou de boire un thé chaud qui m’a aussi beaucoup plu. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

vente de bonsai

Kiosque de vente des Bonsaïs et un comptoir de vente de fleurs, plantes et d'articles divers pour la jardinerie. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

sculptures japonaises

La cour arrière avec des statues… Photo : © Univers.GrandQuebec.com

monument jardin japonais

Adresse du Jardin japonais de Buenos Aires : Angle des avenues Figueroa Alcorta et Casares. Accès : de nombreux bus permettent d’y accéder, en métro par la ligne D descendre à l’arrêt Scalabrini Ortiz, il faut compter ensuite environ 800 mètres à pieds. Photo : © Univers.GrandQuebec.com
 

Partager|