Costanera Sur

En 1918, la promenade de la Costanera Sur est inaugurée par l’intendant Joaquin Llambias. À la Belle époque, des milliers de résidents de Buenos Aires venaient se baigner dans le Rio. Les installations de la station balnéaire comportaient notamment 300 cabines. Les personnes de sexes opposés ne pouvaient pas se mélanger et les horaires étaient stricts : de 6h à 11h et de 15h à 19h, pour éviter les tentations nocturnes. De plus, il fut obligatoire pour les baigneurs de porter un maillot de bain en bon état, de se munir de serviettes et ne pas rester plus d’une demie heure dans l’eau.

La station balnéaire était constituée alors d’une rangée d’escaliers en pierre qui descendaient depuis un large trottoir jusqu’au niveau du Rio. De là, un perron qui faisait toute la côte conduisait au lit du fleuve. La promenade était arborée d’acacias et de tipas, parsemée de grands bacs à fleurs et de réverbères directement importés de France.

En 1924, la Costanera a été prolongée jusqu’à l’axe de l’avenue Cordoba. Sur cette annexe se déployaient des petites places dessinées par le paysagiste français Forestier dans un style versaillais, et à côté, des terrains de tennis, de football et même un gymnase pour enfant.

Durant les années 1920 et 1930, on y installe de nombreux bars, cafés et restaurants de qualité qui rivalisaient de beauté architecturale. Ces derniers offraient de jour comme de nuit un large choix de spectacles de musique ou de théâtre.

Mais dès les années 1950, le secteur était en déclin en vers la fin des 1960, l’ancienne promenade était en piteux était. Ainsi, l’ancien symbole de la prospérité de l’Argentine, la Costanera Sur devient symbole de la décadence du pays.

C’est vers la fin du XXe siècle que la nouvelle Costanera Sur est inaugurée et le secteur redevient à la mode. Aujourd’hui, est-il habituel d’y voir des familles s’installer sur la Costanera avec leur nourriture pour passer le dimanche à l’air libre.

segba

Vue aérienne de Costanera Sud. On y voit la centrale électrique de SEGBA et la réserve Écologique Costanera Sur. Photo du domaine public

segba

Centrale de Segba vue depuis la Réserve écologique Costanera Sur. Photo : Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero costanera sur

Costanera Sur de nos jours. Ce secteur était en 1918 une allée pleine de charme avec ses pergolas et ses escaliers qui descendent sur la plage. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero

Costanera Sud est séparée aujourd’hui du centre de Buenos Aires par le nouveau quartier chic Puerto Madero qui recouvre une partie de cette large station balnéaire d'antan. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

puerto madero

Le secteur a été urbanisé et personne ne peut reconnaître l'ancienne station balnéaire. Photo : © Univers.GrandQuebec.com

Partager|